Le concept du travail à domicile est devenu une pratique de plus en plus courante, mue par la mondialisation et l’avancée des nouvelles technologies. Travailler chez soi en tant qu’auto-entrepreneur présente de nombreux avantages, à ne citer qu’une meilleure gestion de son temps de travail, une personnalisation de son environnement professionnel et un meilleur moyen de s’épanouir dans son métier.

Avant de se lancer en tant qu’entrepreneur à domicile, il faudra tout de même se poser les bonnes questions, s’interroger sur ses motivations et surtout, bien choisir son activité.

Avoir son business ou se lancer dans le travail à domicile ? 

Quand on parle de travail à domicile, cela signifie avoir son business ou le travail à domicile pour une entreprise. La plupart des personnes choisissant le travail à domicile choisissent cette option, car elle leur confère plus de liberté dans la gestion de leur temps de travail. Les freelancers peuvent en effet travailler n’importe où et ne sont pas soumis aux règlementations intérieures d’une entreprise (pointage, etc.).

Ce qui nous intéresse, c’est le travail à domicile pour les entrepreneurs. Avoir son business est un must, car il permet de profiter d’une certaine indépendance financière et surtout, d’être son propre chef et de n’avoir aucun compte à rendre à quiconque. Si le travail à domicile ne nécessite qu’une bonne maitrise de son secteur d’activité et une bonne gestion de son temps de travail, ce n’est pas aussi facile pour un entrepreneur choisissant d’avoir son propre business.

Il lui faudra en effet être polyvalent, connaitre toutes les particularités de son marché et du secteur d’activité envisagé, avoir les bonnes compétences à cet effet, être résilient et savoir faire face aux défis. Il lui faudra également avoir une stratégie sur le long terme pour son business et surtout, être patient, car il faudra surement du temps avant de commencer à profiter d’un retour financier.

L’entrepreneuriat ne se limite pas à trouver un concept innovant, il tient compte des problèmes et des opportunités qui s’apparentent à la concrétisation de l’idée. Aussi, l’entrepreneur qui travaille à domicile doit bien travailler son projet et mettre en place un ensemble d’actions qui va l’aider à le mener à bien.

restaurant-astuces-augmenter-ventes

VOIR AUSSI : Formation restauration rapide


Comment se préparer pour le travail à domicile ?

La première chose à savoir, c’est que le fait de travailler à domicile doit aller de pair avec une maitrise de son temps de travail. L’on sera tenté de se laisser aller à la procrastination à évoluer dans un environnement confortable, mais il faudra se rappeler qu’avec une bonne organisation et planification du travail, l’on peut obtenir de bons résultats. Aussi, il est impératif de préparer son planning de travail et de prévoir toutes les tâches à faire, par ordre d’urgence. L’on pensera également à bien aménager son espace de travail afin de gagner en efficacité.

Il faudra que l’espace de travail soit bien délimité, bien lumineux et ne pas être situé à proximité de sources de distraction comme la télévision. L’idéal est d’aménager une pièce qui accueillera le bureau où il sera possible de travailler dans un environnement calme et où personne ne viendra déranger pendant les heures de travail. Il est d’ailleurs impératif de bien séparer vie personnelle et vie professionnelle. Ce n’est pas parce qu’on travaille à domicile qu’il faudra mélanger les deux.

Pour gagner en productivité et en performance, il est également important de définir un créneau horaire et de s’y tenir. Il existe notamment divers applications dédiées et outils en ligne permettant d’optimiser sa routine et ainsi, de mieux planifier son temps de travail et ses rendez-vous. Le reste du temps pourra ensuite être dédié à la famille et à la réalisation des tâches personnelles.

Une fois qu’on a optimisé le temps de travail, la prochaine étape consiste à s’équiper comme un entrepreneur travaillant à domicile se doit de l’être. Outre les équipements de travail ergonomiques (chaise et bureau), l’ordinateur et l’imprimante, il est impératif d’avoir un bon serveur Internet. Si la connexion est de faible débit, instable ou souvent indisponible, cela aura un impact négatif sur la productivité et n’entrainera que stress et frustration. Outre les questions de logistique, il faudra penser aux questions financières.

Choisir de travailler à domicile, c’est un peu comme investir en soi et en ses idées. Dans un premier temps, il faudra bien calculer les investissements de départ tout en gardant en tête que le retour financier peut ne pas se faire dans l’immédiat. Reste ensuite à évaluer pendant combien de temps les économies permettent de faire vivre l’affaire et vont aider à subvenir en parallèle aux besoins.

Travailler à domicile en tant qu’entrepreneur n’est pas une mince affaire. Pour espérer des résultats positifs et rapides, il faudra travailler sur son idée et mettre en place un business plan en plus d’une stratégie efficace. Lorsqu’on prévoit de lancer un produit ou un service, il est recommandé d’en faire la promotion en optant pour le marketing du bouche-à-oreille, surtout si l’on débute dans le secteur.

L’on pensera aussi à user au mieux des bénéfices que promettent les outils de communication classiques comme les réseaux sociaux qui aident à se créer rapidement une base de données client. Montrer son travail, faire la promotion de ses domaines de compétence et communiquer à son entourage professionnel et même privé son travail restent les meilleurs moyens de faire connaitre son business et de le faire marcher. Ils s’occuperont ensuite de faire le pont avec les clients potentiels. Pour en revenir aux réseaux sociaux et aux outils de marketing web en général, l’inscription sur des plateformes telles que LinkeDin est aussi recommandée.

Pour les réseaux sociaux, la création d’un fanpage et le recours aux annonces sponsorisées vont aider à gagner en visibilité sur Internet et ainsi, réussir à toucher plus de clients potentiels. Pour renforcer le positionnement web,  la création d’un blog professionnel ou d’un site-vitrine qui fera la promotion du produit/service est tout aussi intéressante.

Reste à les alimenter avec des contenus pertinents et de bonne qualité qui tiennent compte des techniques SEO. Enfin, l’acquisition de leads via l’e-mail marketing (newsletter) permettra de se créer rapidement et efficacement une bonne base de données client et de communiquer plus facilement avec eux.

VOIR AUSSI : Formation restauration rapide

restaurant-dim-sum


Quel régime fiscal adopter pour un travail domicile ?

En tant qu’entrepreneur individuel, il est important de bien choisir le statut de son entreprise. La création d’une SARL s’avère le plus intéressante dans ce type de situation, car cela permettra non seulement d’optimiser la situation fiscale, mais aussi de limiter les prélèvements sociaux. Il faudra cependant penser à embaucher un comptable et un avocat, ce qui suppose des frais supplémentaires alors que l’activité n’est qu’à ses débuts. Si l’on table sur un bénéfice de plus de 60.000 €/an alors en déduire 20 % pour les honoraires de ces deux professionnels ne sera pas un grand problème.

Dans le cas contraire, il vaut mieux opter pour le statut d’entreprise individuelle qui s’avère plus aisé à mettre en œuvre et moins onéreuse grâce au régime fiscal micro-finance. Ceux qui exercent une profession commerciale (commerce, industrie, artisanat) seront soumis au régime fiscal B.I.C. ou Bénéfices Industriels et Commerciaux et à la TVA.

Ils n’auront qu’à faire une déclaration unique puisque la comptabilité sera réduite aux dépenses et aux recettes de l’entreprise, mais il ne sera pas possible de récupérer la TVA sur les achats effectués puisque toutes les activités seront incluses en comptabilité TTC. Aussi, ce statut est plutôt recommandé aux entrepreneurs dont l’activité assure un chiffre d’affaires faible et stable. Le seul point négatif est qu’il n’est pas possible de faire développer l’activité.

Ceux qui exercent une profession libérale seront quant à eux soumis au régime B.N.C ou Bénéfices Non Commerciaux. Ils n’auront pas à payer de TVA ni à faire de déclaration professionnelle, ils profitent d’un abattement de 35 % sur leur bénéfice imposable, mais leurs recettes ne devront toutefois pas dépasser les 27.000 €/an.

Il faut savoir que la pratique d’une activité à domicile est entièrement indépendante de la création d’entreprise et ce, que l’on exerce en tant que travailleur indépendant ou comme commerçant. Ceux qui choisissent de travailler à domicile en tant qu’entrepreneur indépendant et qui ne prévoient pas de créer d’entreprise sont soumis aux règles du droit commercial et à la fiscalité.

Qu’il soit imposé sous le régime des Bénéfices Industriels Commerciaux (BIC) ou au titre des Bénéfices Non Commerciaux (BNC), l’entrepreneur qui travaille à domicile sera soumis à l’impôt sur le revenu comme tout le monde. Si l’activité répond aux deux régimes alors cela sera l’activité qui s’avèrera la plus rentable qui s’en verra gratifiée de l’impôt.

Pour une entreprise individuelle, les acquisitions professionnelles et personnelles seront confondues, mais il faudra que l’entrepreneur remplisse alors deux déclarations d’impôts différentes. La première énoncera les revenus professionnels et la deuxième, les revenus personnels.

La déclaration professionnelle devra également mentionner le bénéfice imposable de l’entreprise. La TVA sera généralement payée par les clients, mais si le chiffre d’affaires annuel HT est faible, il faudra s’entendre sur le montant à payer avec l’administration fiscale. Pour ceux qui sont assujettis à la TVA, il reste possible d’opter soit pour le régime réel normal, le régime réel simplifié ou encore le régime réel super simplifié.

Pour une activité qui débute, le régime réel simplifié est largement recommandé. Enfin, même en travaillant à domicile, l’entrepreneur bénéficie d’un abattement sur salaire sur ses dépenses d’ordre professionnel (loyer, frais de déplacement, etc.). Il faudra seulement pouvoir justifier les déductions dans la déclaration d’impôt et au besoin, y attacher les factures correspondantes qui sont des pièces justificatives importantes pour le calcul de la fiscalité.

VOIR AUSSI : Ouvrir une pizzeria

restaurant-outils-performances


Travail à domicile : Quid du choix du logement ?

L’exercice d’une activité à domicile est soumis à quelques règlements, concernant notamment le choix du logement. L’on notera qu’à Paris, dans les communes situées dans un rayon de 50 kilomètres autour de la capitale et dans les villes de plus de 10 000 habitants, chaque local a une affectation spécifique qu’il convient de respecter. Dans les autres communes, la pratique d’une activité à domicile reste libre, mais il se peut qu’un arrêté municipal vienne subordonner l’exercice d’une activité à domicile sur le territoire.

Il convient par ailleurs de noter que travailler chez soi n’est possible que si certaines conditions sont remplies, notamment en ce qui concerne le type de logement occupé. Si l’entrepreneur est locataire et même si aucune clause dans le bail n’interdit l’exercice d’une activité à domicile, il lui faudra tout de même obtenir l’autorisation du propriétaire des lieux avant de lancer son affaire.

Si le logement est situé dans une copropriété ou dans un lotissement alors il faudra vérifier qu’aucune clause dans le règlement n’empêche la pratique du travail à domicile. Bien évidemment, ceux qui occupent une résidence principale et qui ne sont pas locataires ne sont pas concernés par cette mention.

Il faudra par ailleurs que le domicile offre de bonnes surfaces et un bon niveau de confort pour que l’entrepreneur puisse y exercer son activité dans de bonnes conditions et y aménager un espace de travail dans les normes.

Dans tous les cas, l’entrepreneur qui travaille à domicile ne doit pas nuire à la bonne tranquillité de ses voisins, ne pas occasionner de nuisance sonore et ne pas troubler le calme du quartier. S’il réside dans une copropriété, il ne pourra pas par exemple accueillir ses clients à domicile ni stocker des marchandises chez lui sauf s’il a obtenu une autorisation auprès du syndicat ou de la mairie.

S’il habite au rez-de-chaussée, il pourra stocker des marchandises chez lui si ça n’entraine pas un désordre dans l’immeuble. Enfin, l’entrepreneur doit savoir que s’il exerce à domicile alors qu’il est locataire alors il peut ne pas toujours bénéficier du statut des baux commerciaux et de la protection qu’il confère à savoir un droit renouvellement du bail, au plafonnement du loyer, etc.

Il ne peut pas non plus demander à transformer son domicile en local professionnel sauf avec une autorisation délivrée par le maire de la commune. Si le changement d’affectation des lieux est accordé alors il faudra demander un permis de construire à cet effet et les travaux réalisés (pose de cloison, etc.) ne devront pas fragiliser la structure existante ni troubler le confort des autres occupants, surtout dans un immeuble collectif.

À noter que lorsqu’on choisit d’exercer une activité à domicile en tant qu’entrepreneur individuel et qu’on est propriétaire de son logement, il est tout à fait possible de faire passer la valeur locative du logement affecté à l’activité professionnelle en charge déductible du bénéfice professionnel.

Il suffira par la suite de le déclarer dans les revenus fonciers à titre personnel. Pour les locataires, le calcul est assez simple : pour un appartement qui fait par exemple 100m² est que la pièce affectée au travail à domicile fait 22m² alors il suffira de déduire 22% du loyer.

VOIR AUSSI : Commercialiser un produit alimentaire

astuces-faire-connaitre-magasin


Les avantages du travail à domicile

Le principal avantage de travailler à domicile pour un entrepreneur reste la liberté de gérer son emploi du temps comme il le souhaite. L’on ne perd plus de temps dans les embouteillages, on fait de bonnes économies sur le déjeuner du midi, l’essence et le coût des transports. L’argent économisé pourra être investi dans l’affaire ou couvrir d’autres dépenses de la maison. Choisir de travailler à domicile permet aussi d’éviter d’avoir à louer un local en vue d’y installer des bureaux surtout si l’activité vient de débuter.

En travaillant en indépendant, on n’a plus à se plier aux horaires de bureau, on élabore soi-même son planning et on travaille à son propre rythme. Si l’on sent plus performant le soir alors il sera possible de travailler la nuit et de profiter des journées pour se reposer ou s’atteler à d’autres tâches. Travailler à domicile, c’est aussi profiter des siens. Pour ceux qui ont déjà constitué une famille et qui ont des enfants, c’est un avantage de taille.

On a également plus de temps pour soi et il devient plus facile d’adapter son emploi de temps pour y caser par exemple une sortie en famille, une virée entre copains ou un samedi-barbecue entre voisins. Comme on travaille dans un environnement plaisant que l’on aura pris le temps de personnaliser à ses goûts et en fonction de ses besoins, l’on jouit de plus de confort et de commodité. Outre le coin travail, il est par exemple possible de s’aménager un coin détente ou un coin salon pour accueillir clients et autres collaborateurs.

L’un des autres avantages du travail à domicile pour un entrepreneur, c’est de travailler sur un projet qui lui tient à cœur et par ses propres moyens, il n’y a rien de plus gratifiant.

Il est le seul décisionnaire, est le seul à décider du bon fonctionnement de son business et profite d’une bonne marge de manœuvre dans la gestion de son affaire. Il faut toutefois savoir qu’avoir son business et exercer chez soi va de pair avec beaucoup de responsabilités et une grande pression. Aussi, pour éviter d’être rapidement submergé et fléchir sous le coup du stress, il faut avoir un bon mental, travailler son autonomie et surtout, bien s’organiser.

VOIR AUSSI : Equipement d’un restaurant

ouvrir-epicerie-fine-conseils


Les inconvénients du travail à domicile

Si les avantages sont nombreux, il faut savoir qu’il existe aussi certains inconvénients à travailler à domicile pour un entrepreneur. Déjà, il y a le manque de contact social. Pour ceux qui sont habitués à travailler dans des bureaux et qui sont socialement actifs, la transition risque d’être difficile.

Travailler chez soi annonce de longues périodes sans contact avec l’extérieur. Confiné chez lui, l’entrepreneur n’aura plus l’occasion de papoter avec des collègues autour d’un café pendant la pause déjeuner ni le temps de se faire de nouveaux amis sauf en ligne. Pour pallier le manque, certains professionnels choisissent de travailler une à quatre fois par mois dans des espaces de coworking.

L’influence de l’environnement sur le travail est par ailleurs plus puissante qu’on ne le pense. Travailler en groupe sur un projet aide à faire germer de nouvelles idées, de nouveaux points de vue et ainsi, de gagner en productivité. En choisissant d’opter pour le travail à domicile,  on ne peut compter que sur soi-même et ses compétences. De plus, il n’est pas toujours facile de se concentrer même si l’on s’est aménagé un espace professionnel.

Entre les situations propres à l’environnement familial, le téléphone, l’interphone, la télé ou encore les voisins et autres gens qui toquent à la porte, il y aura toujours quelque chose ou quelqu’un qui va venir troubler la bulle que l’on s’est forgée. Si à  cela s’ajoute un environnement non aménagé ou non adapté pour le travail à domicile alors cela se fera ressentir sur la performance qui s’en trouvera tout naturellement réduite.

L’autre souci concerne le temps de travail. Quand on est désorganisé ou qu’on a omis de planifier ses journées de travail alors deux situations peuvent apparaitre : soit on se laisse aller à la procrastination et on devient vite improductif pendant des jours soit on travaille de manière excessive au point de perdre la notion des heures travaillées et de finir par faire un burn-out après avoir fait un trop grand volume d’heure.

Enfin, il est intéressant de rappeler que contrairement aux autres professionnels (travaillant en bureau), un entrepreneur qui exerce à domicile et qui choisit de se mettre à son compte ne bénéficiera pas des mêmes avantages que les travailleurs classiques. Adieux congés annuels payés, assurance médicale et autres avantages sociaux liés au Code du travail. Cependant, si l’activité marche bien et que les résultats se remarquent rapidement alors cela va compenser l’absence d’avantages sociaux.

Comme on a pu le remarquer, le travail à domicile comprend des points positifs et négatifs. Pour un entrepreneur qui lance son propre business, il est important de prendre le temps de bien peser le pour et le contre et d’évaluer les risques. Il faudra également bien se préparer pour s’assurer que l’activité commence sous les bons auspices. Une stratégie bien posée, une bonne connaissance de son marché, de la concurrence, des outils de communications utiles et de bonnes motivations peuvent changer la donne et booster la performance.

Rien ne se fait facilement et pour espérer une bonne rentabilité de son affaire, il ne faut pas hésiter à retrousser ses manches et à travailler d’arrache-pied pour y arriver. De nombreux outils sont actuellement disponibles et peuvent aider l’entrepreneur qui décide de travailler à domicile à optimiser sa productivité, reste à bien les choisir.

commerce-presence-ligne

Ajouter commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1ère plateforme à destination des futurs porteurs de projets. Se lancer dans une aventure entreprenariale n’est pas chose facile. Que vous souhaitiez ouvrir un restaurant ou une boutique e-commerce, créer une marque (physique ou en ligne) nécessite un réel accompagnement. Nous vous proposons une méthode de 60 jours pour vous lancer, c’est par ici => ICI