Démarrer un magasin de détail – et veiller à ce qu’il réussisse – est un défi majeur.

Organiser et sécuriser les locaux, payer les services publics, équiper le magasin et stocker l’inventaire est souvent plus facile à dire qu’à faire, créant ainsi un site Web difficile et coûteux qui exige une recherche et une planification minutieuse.

Alors, combien coûte le démarrage d’un magasin de détail ?
Pour de nombreux détaillants pleins d’espoir, le coût de démarrage constitue un obstacle important à l’entrée sur le marché.

Avec tous les éléments nécessaires au lancement d’une entreprise de vente au détail, il est facile de rater quelque chose d’important, ce qui met vos opérations en danger avant même que les portes de l’atelier ne s’ouvrent.

Cependant, une analyse appropriée peut faire des merveilles pour alléger le fardeau du processus de démarrage. C’est ce à quoi vous pouvez vous attendre lorsque vous démarrez un magasin de détail.


Pour vous aider à aller plus loin dans votre projet, on vous propose une “formation pour apprendre à ouvrir un commerce” qui contient :

  • Une formation complète pour ouvrir un commerce rentable
  • Des modèles de business plans & d’études de marchés
  • Des documents essentiels pour vous aider à lancer votre projet

VOIR PLUS : Vols à l’étalage : Les 5 raisons qui impactent le stock des magasins
ouvrir-boutique-budget

1. Élaboration d’un plan d’affaires

Un plan d’affaires est l’une des étapes les plus essentielles au démarrage d’une nouvelle entreprise de vente au détail. Vous devrez déterminer ce que vous allez faire et comment vous allez le faire.

Bien plus qu’une simple esquisse, votre plan d’affaires devrait être un document détaillé et entièrement personnalisé qui tient compte de tous les aspects, depuis vos plans de croissance jusqu’à l’étude de marché pour démontrer exactement comment votre entreprise en plein essor ira de l’avant.

Bien qu’il n’y ait pas de bonne ou de mauvaise façon de rédiger un plan d’affaires, le vôtre devrait couvrir autant de détails que possible liés aux coûts prévus, aux projections de revenus, à l’analyse de l’industrie et même à la structure de votre entreprise.

Un plan d’affaires standard comprend les sections suivantes :

  • Un résumé exécutif, offrant un instantané de votre entreprise et de ce que vous espérez accomplir.
  • Une description de l’entreprise annonçant exactement comment votre entreprise fonctionnera.
  • Une analyse utilisant des recherches pertinentes et d’actualité basées sur le marché actuel, la dynamique de l’industrie et les concurrents.
  • Une description de votre organisation et de votre structure de gestion.
  • Un examen complet du service ou du produit que vous offrirez, y compris des idées de conception, des plans spécifiques et plus encore.
  • Les méthodes de marketing et les stratégies de vente qui décrivent comment vous allez promouvoir vos offres, acquérir des clients et augmenter les ventes dans un avenir prévisible.
  • Les exigences de financement détaillant l’argent dont vous aurez besoin au cours des prochaines années.
  • Les projections financières, y compris les états des résultats, les bilans et les états des flux de trésorerie.
  • Une annexe contenant toute autre information pertinente, comme les permis et les publications.

VOIR AUSSI : Créez votre business plan en 7 étapes !

ouvrir-boutique-budget

2. Évaluation des dépenses d’exploitation

Une étude de marché approfondie peut sembler épuisante, mais c’est une partie essentielle de la planification de votre commerce de détail.

Grâce à votre analyse, vous serez mieux préparé à estimer vos dépenses d’affaires, ce qui vous permettra d’élaborer une proposition de valeur qui satisfera les besoins des prêteurs et investisseurs.

Prenons le loyer, par exemple. Le coût par mètre carré par année varie considérablement selon l’emplacement. Prenez au compte cette dépense. De plus, les frais d’eau et d’égout, les frais de téléphone, d’Internet devraient également être pris en compte dans vos calculs.

Les coûts sont beaucoup plus raisonnables en dehors des villes de niveau 1, comme Paris. Cependant, avec une population moins nombreuse, un magasin de détail verra nettement moins de clients.

En théorie, les résidents locaux pourraient devenir clients de votre petit magasin, mais c’est peu probable.

Votre recherche devrait vous aider à déterminer avec précision le nombre d’acheteurs auxquels vous pouvez vous attendre en fonction des moyennes régionales et des concurrents locaux.

Une autre option peut être d’opter pour un magasin pop-up dans un emplacement temporaire pour tester le marché avant de vous engager à un bail à long terme à un emplacement plus permanent.

Vous découvrirez peut-être que même s’il vous en coûte un peu plus cher d’avoir un emplacement de choix au centre-ville, ce secteur génère également une tonne de circulation piétonnière qui se traduit par un plus grand nombre de clients et de ventes pour vous.

VOIR PLUS : Comment augmenter ses ventes en magasin ?

ouvrir-boutique-budget

3. Calcul de la couverture d’assurance et adhésion à la communauté

Vous pensez que l’assurance tous risques est une perte de temps et d’argent ? Réfléchissez encore une fois. Tout comme vous assurez votre santé, votre vie et votre voiture, vous devrez assurer correctement votre entreprise.

Certaines formes d’assurance sont nécessaires pour recevoir du financement, tandis que d’autres ne sont qu’une idée intelligente pour assurer la continuité des opérations.

Les options d’assurance que vous voulez ou dont vous avez besoin sont :
Assurance des biens : couvre les pertes résultant de dommages matériels ou de vols, y compris le contenu de votre entreprise.

  • Assurance responsabilité civile : protège contre les poursuites judiciaires liées à des incidents sur votre propriété ou à des accidents causés par des opérations normales.
  • Assurance contre les pertes d’exploitation : couvre toutes les perturbations imprévues qui entraînent une fermeture temporaire, comme les catastrophes naturelles, qui peuvent interrompre le cours des affaires et diminuer les profits.
  • Assurance-maladie : aide à compenser le coût des factures pour les maladies et les blessures couvertes, tant pour vous-même que pour vos employés. L’assurance maladie d’entreprise est souvent moins chère qu’une police individuelle.
  • Assurance des personnes clés : couvre le coût de l’invalidité ou du décès d’un propriétaire ou d’un gestionnaire, et protège contre la perte de revenus découlant d’une réorganisation ou d’une nouvelle embauche.
  • Assurance contre les accidents du travail : est une exigence légale dans de nombreux États. Les politiques d’indemnisation des travailleurs protègent les travailleurs qui tombent malades ou se blessent au travail.

Bien qu’il n’y ait aucun moyen d’estimer avec précision le coût de la couverture sans recevoir une soumission d’un assureur local basée sur le nombre d’employés, les limites de perte et d’autres détails personnels, la plupart des petits magasins de détail paient environ 1 000€ par année pour une police d’assurance tous risques pour les propriétaires d’entreprise.

Les frais de couverture ne s’arrêtent pas à l’assurance, cependant.

Pour vous démarquer dans votre communauté et respecter les politiques commerciales locales, il se peut que votre adhésion à des groupes de propriétaires de petites entreprises et à des organismes de vente au détail – et les coûts associés – soit nécessaire.

L’adhésion à la Chambre de commerce locale, par exemple, peut vous mettre en contact avec d’autres propriétaires de petites entreprises, vous offrir des occasions de réseautage et faire en sorte que votre commerce de détail soit inscrit dans les publications de la région.

VOIR PLUS : Le coût élevé des retours dans le commerce de détail !

ouvrir-boutique-budget

4. Comprendre les coûts de démarrage

L’achat d’assurance et la location d’un espace de vente au détail sont d’excellentes premières étapes, mais il vous reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’être prêt à commencer à vendre.

Les coûts initiaux associés au démarrage de votre magasin consommeront probablement une partie importante de votre budget, surtout si votre magasin a besoin de quelque chose qui sort de l’ordinaire.

Bien que bon nombre de ces dépenses, comme les achats d’ordinateurs et les mises à niveau esthétiques, ne sont engagées qu’au cours de la première année ou à quelques années d’intervalle, il est important d’être réaliste quant à la nature souvent coûteuse du démarrage d’une entreprise de détail ?

5. Équipement et technologie

Même si vos produits ne sont pas très techniques, votre magasin devrait l’être.

Des éléments essentiels tels qu’un système de point de vente (POS), des ordinateurs, un accès Internet, des téléviseurs, des plates-formes de paiement mobile et d’autres dépenses informatiques peuvent ne pas être bon marché, alors planifiez en conséquence.

VOIR AUSSI : Comment préparer votre magasin de détail pour les clients !

ouvrir-boutique-budget

6. Hébergement de sites Web et commerce électronique

Si vous voulez un site Web, vous avez besoin d’un hebergeur et d’un CMS pour le mettre en ligne. Des constructeurs et des hôtes gratuits sont disponibles, mais leurs capacités sont limitées et peuvent avoir un impact négatif sur votre marque.

Au lieu de cela, attendez-vous à investir un minimum de 30 € – 100 € par an sur votre site et l’hébergement. Alternativement, vous pouvez construire un site avec des capacités de commerce électronique par opposition à un site Web statique.

L’avantage pour les détaillants avertis est que le commerce électronique devient un deuxième canal de vente pour votre entreprise, ce qui vous permet de croître plus rapidement.

La négative est que le commerce électronique est très compétitif. Pour réussir, il faut investir beaucoup de temps, ce qui peut être difficile à obtenir si vous êtes occupé avec le lancement de votre magasin de briques et de mortier.

Cela dit, nous vous recommandons de conserver au minimum le commerce électronique dans le cadre de votre plan d’affaires à long terme. Cela signifie qu’il faut en tenir compte lorsque vous prenez des décisions technologiques comme le choix d’un système de point de vente.

Si vous voulez embaucher quelqu’un pour concevoir et construire votre magasin pour vous, vous devriez également prévoir un budget de plusieurs centaines à plusieurs milliers de dollars pour un achat unique. Le prix dépend de la sophistication du projet.

VOIR PLUS : Comment faire fonctionner votre boutique ? 4 idées pour y arriver !

ouvrir-boutique-budget

7. Décoration intérieure

Il est peu probable que l’espace que vous décidez de louer soit complètement prêt pour la vente sans aucune amélioration ou mise à niveau.

Vous devrez probablement peindre les murs, installer des étagères, ajouter un comptoir, remplacer le revêtement de sol et apporter d’autres changements.

8. Frais de constitution de l’entreprise

Démarrer une entreprise exige plus que l’installation physique d’un magasin. Légalement, vous devez établir une organisation commerciale. Les options comprennent :

  • L’entreprise individuelle.
  • La société à responsabilité limitée.
  • Le partenariat.
  • La S-corporation.
  • La C-corporation.

Si vous n’êtes pas sûr de la meilleure option, un avocat peut vous aider à évaluer les avantages et les inconvénients et à remplir les documents appropriés.

9. Honoraires professionnels et juridiques

De nombreuses étapes du processus de démarrage peuvent nécessiter l’aide d’avocats, de comptables et d’autres professionnels du monde des affaires, surtout si vous êtes nouveau dans le monde de la propriété d’entreprise.

Travailler avec un avocat pour incorporer votre entreprise ou un comptable pour mettre en place vos livres et produire vos déclarations d’impôts ne sera pas bon marché.

VOIR PLUS : Quel équipement acheter pour votre magasin de détail ?

ouvrir-boutique-budget

10. Marketing, promotion et relations publiques

Les dépenses de marketing, de promotion et de relations publiques constitueront une part importante de votre budget initial.

Bien que de nombreuses stratégies soient moins coûteuses que jamais auparavant, surtout avec la popularité croissante du marketing numérique, des médias sociaux et du référencement, la publicité adéquate de votre entreprise n’est pas un coin que vous pouvez couper.

Bien que vos dépenses dépendront en grande partie des stratégies que vous avez à l’esprit, de nombreux experts en affaires suggèrent un budget de 9 % à 12 % des ventes estimées.

11. Conception de l’image de marque et du logo

Votre marque est une partie vitale de l’identité de votre entreprise, ce qui signifie un excellent logo qui parle à vos clients. Un logo professionnel et du matériel de marque sont nécessaires pour établir votre présence dans le monde de l’entreprise, avec des coûts allant de 200 € à 500 € ou plus.

13. Signalisation

Une fois que vous aurez un logo bien conçu, vous aurez besoin d’enseignes pour aller à l’intérieur et à l’extérieur de votre propriété. Les types d’enseignes que vous choisirez dicteront le prix, mais vous vous attendrez à dépenser de 500 € à 1 000 € pour le marquage intérieur et extérieur.

Il est également important de se rappeler que votre sélection immobilière peut dicter votre signalisation extérieure.

Par exemple, certains centres commerciaux peuvent exiger que la signalisation extérieure de tous les magasins de détail soit la même, afin de promouvoir une apparence plus uniforme.

14. Expérience en magasin

Votre marque s’étend au-delà de votre logo et de votre signalétique pour influencer tous les points de contact avec les clients. Nous avons abordé la conception du magasin plus tôt dans le post, mais qu’en est-il des autres aspects de l’expérience en magasin ?

En tant que propriétaire de magasin, il est essentiel que vous et votre équipe viviez et respiriez votre marque en tout temps. À cette fin, voici quelques autres coûts à considérer :

  • Voulez-vous que les employés portent des uniformes ?
  • Avez-vous besoin d’engager un consultant externe pour former votre personnel ?
  • Offrirez-vous des rafraîchissements gratuits ou d’autres commodités comme une salle d’attente avec des magazines/journaux ?

VOIR PLUS : Comment attirer des clients dans un magasin ?

ouvrir-boutique-budget

15. Événement d’ouverture

Un grand événement d’ouverture peut vous assurer d’être vu dans la communauté, ce qui garantit un flux constant de clients le premier jour.

Les experts suggèrent d’allouer 20 % de votre budget de marketing de première année ou pas moins de 6 000 € aux promotions et au matériel publicitaire qui font de cette journée charnière une victoire pour votre magasin.

16. Cartes d’affaires et dépliants

Lorsque vous voulez représenter votre entreprise de la meilleure façon possible, vous avez besoin de cartes d’affaires et de dépliants que vous pouvez distribuer tout en établissant un réseau d’experts et d’influenceurs de l’industrie locale.

Bien qu’abordable – de 50 € à 200 € en moyenne – cette dépense est un élément important pour faire connaître votre nouvelle entreprise de vente au détail et attirer des clients.

VOIR PLUS : Aménager son magasin pour stimuler les ventes !

ouvrir-boutique-budget

17. Inventaire initial

L’inventaire initial sera l’une de vos dépenses les plus importantes. La détermination des estimations peut être complexe et dépend entièrement de ce que vous stockerez et en quelle quantité.

Bien que vous ayez probablement fait des recherches auprès des grossistes et des fabricants, tous les prix ne seront pas entièrement transparents tant que les contrats n’auront pas été signés.

Si vous ne connaissez pas les prix exacts, utilisez une hypothèse de majoration estimative pour revenir aux taux que vous verrez probablement de la part de vos distributeurs.

Par exemple, si vous connaissez les pulls que vous voulez vendre normalement au détail pour 20 €, vous pouvez supposer qu’avec une marge de 25 %, vous pourrez les acheter du fabricant pour 15 €.

18. Fournitures et services de conciergerie

Un magasin sale n’est pas susceptible de faire revenir les clients. Si vous choisissez d’embaucher un service de nettoyage, vous pouvez vous attendre à dépenser entre 50 € et 200 € par semaine.

VOIR PLUS : Comment trouver votre clientèle qui vous sera fidèle ?

ouvrir-boutique-budget

19. Financement

Le financement des détaillants en démarrage peut être un défi, surtout lorsque vous n’avez pas de longs antécédents de crédit pour vous soutenir.

La façon dont vous choisissez de financer peut en effet jouer un rôle dans vos dépenses, en particulier lorsqu’il s’agit des calendriers de remboursement et des taux d’intérêt (qui peuvent aller de prêts à court terme avec des taux plus élevés à des prêts bancaires à long terme avec des taux plus bas).

Différents prêts ont des coûts différents, alors faites vos recherches et parlez avec les prêteurs locaux au sujet du capital de démarrage.

20. Le résultat net

Il y a beaucoup de place pour croître dans l’espace de vente au détail. Avec une bonne planification, il est tout à fait possible de créer un plan qui réussira, peu importe ce que vous vendez ou l’endroit où vous vous installez.

Cependant, le fait de commencer sans connaître les coûts à prévoir peut vous mettre dans le rouge plus tôt que vous ne l’aviez prévu. Alors, combien coûte le démarrage d’un magasin de détail ?

Le coût moyen du démarrage d’un magasin – environ 50K€ à 100K€ – peut ou non s’appliquer à vous, mais plus vous passez de temps et d’efforts à planifier à l’avance, mieux c’est.

Grâce à ces lignes directrices, vous pouvez estimer au mieux les fonds dont vous avez besoin, ce qui vous aidera à couvrir vos paris pour réussir.

VOIR PLUS : Comment fidéliser vos clients ?


Pour vous aider à aller plus loin dans votre projet, on vous propose une “formation pour apprendre à ouvrir un commerce” qui contient :

  • Une formation complète pour ouvrir un commerce rentable
  • Des modèles de business plans & d’études de marchés
  • Des documents essentiels pour vous aider à lancer votre projet

Ajouter commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1ère plateforme à destination des futurs porteurs de projets. Se lancer dans une aventure entreprenariale n’est pas chose facile. Que vous souhaitiez ouvrir un restaurant ou une boutique e-commerce, créer une marque (physique ou en ligne) nécessite un réel accompagnement. Nous vous proposons une méthode de 60 jours pour vous lancer, c’est par ici => ICI