Comme de plus en plus de consommateurs veulent manger au restaurant sur place ou à emporter, le nombre d’établissements de fast-food en France augmente toute les années. Mais il y a encore de la place sur le marché pour votre futur concept.

Voici le sommaire de ce guide :

  1. Introduction
  2. Styles de service de restaurantation rapide
  3. Trouver votre niche
  4. Rédiger un Business plan
  5. Choix d’un emplacement
  6. Création d’un menu
  7. Embaucher des employés
  8. Marketing et promotions

L’évolution démographique et l’évolution des modes de vie sont à l’origine de l’essor des restaurants rapides. Les consommateurs occupés n’ont pas le temps ou l’envie de cuisiner.

Ils veulent la saveur du pain frais sans les tracas de la cuisson. Ils veulent des repas savoureux et nutritifs, sans vaisselle à laver. En fait, l’augmentation de la popularité des plats à emporter souligne certaines tendances claires dans l’industrie de la restauration.

De plus en plus de célibataires, de parents qui travaillent et de personnes âgées exigent une plus grande commodité lorsqu’il s’agit d’acheter leurs repas.

Bien que l’avenir semble prometteur pour l’ensemble de l’industrie de la restauration, il n’y a aucune garantie dans ce secteur. Même les restaurateurs les plus performants vous diront qu’il ne s’agit pas d’une industrie qui s’enrichit rapidement.

C’est une industrie qui s’adresse aux passionnées de la cuisine et de la relation client. Si vous êtes adeptes du motto “travailler dur et gagner sa vie”, ce secteur est donc fait pour vous !

Néanmoins, la dure réalité est que de nombreux restaurants échouent au cours de leur première année, souvent à cause d’un manque de planification. Mais cela ne signifie pas que votre restaurant rapide doit être extrêmement complexe. En fait, plus vous planifierez, meilleures seront vos chances de succès.

Tous les restaurateurs vous le diront, cette activité est très difficile. C’est une entreprise merveilleuse, une entreprise formidable, une entreprise satisfaisante. C’est une entreprise lucrative. Mais il y a un millier d’éléments à prendre en compte, et vous devez les connaître toutes.

Pour vous aider à démarrer, nous avons compilé ce guide complet, mais facile à digérer, pour vous aider à démarrer votre propre restaurant rapide.

Que votre rêve soit d’ouvrir un concept corréen, un fast-good bio ou fast food burger, commencez votre recherche ici. Mais si vous voulez aller plus loin, nous avons évidemment une formation complète sur notre site :

 

Marchés cibles

Aucun restaurant rapide n’a un attrait universel. C’est un fait que beaucoup de nouveaux entrepreneurs ont du mal à accepter, mais la réalité est que vous ne capterez jamais 100 % du marché. Quand on essaie de plaire à tout le monde, on finit par ne plaire à personne. Concentrez-vous donc sur les 5 ou 10 pour cent du marché que vous pouvez obtenir, et oubliez le reste.

Cela dit, qui mange dans les restaurants ?

Examinons les principales catégories de clients des restaurants rapide :

  • Génération Y.

Cette génération, également appelée “génération millénaire”, la génération “écho” ou “boomlet”, comprend les personnes nées entre 1980 et 2000. La génération Y est la génération la plus diversifiée sur le plan ethnique et sa taille est plus de trois fois supérieure à celle de la génération X.

Elle est une cible de choix pour un restaurant rapide. Les membres de la génération Y se tournent vers la restauration rapide et les articles à service rapide. Environ 25 pour cent de leurs visites dans les restaurants sont des franchises de hamburgers, suivies par les pizzerias à 12 pour cent.

  • Génération X.

La Génération X sont nés entre 1965 et 1980. Ce groupe est connu pour ses valeurs familiales fortes. Alors que les générations précédentes s’efforçaient de faire mieux financièrement que leurs parents, les X sont plus susceptibles de se concentrer sur leur relation avec leurs enfants.

Ils se soucient de la valeur et favorisent les restaurants à service rapide et les établissements de taille moyenne qui offrent des bars à salades et des buffets à volonté. Pour plaire à ce groupe de marché, offrez une atmosphère confortable qui met l’accent sur la valeur et l’ambiance.

  • Les baby-boomers.

Nés entre 1946 et 1964, les baby-boomers constituent un segment important. Ce son des professionnels aisés qui peuvent se permettre de visiter des restaurants haut de gamme et de dépenser de l’argent librement. Au cours des années 1980, ils constituaient le principal groupe de clients des restaurants haut de gamme et branchés.

Aujourd’hui, la génération du baby-boom sont devenu des grands-parents, ce qui fait d’eux une cible voulant et recherchant une atmosphère familiale et offrant une expérience culinaire formelle haut de gamme.

  • Les parents sans enfants

Ce groupe se compose de personnes dont l’âge se situe entre le haut de la tranche d’âge des baby-boomers et des personnes âgées (du début de la cinquantaine jusqu’à environ 64 ans). Ils ont généralement des enfants adultes qui ne vivent plus à la maison, et leurs rangs continueront d’augmenter à mesure que les baby-boomers vieillissent et que leurs enfants quittent la maison. Ce groupe visite généralement des restaurants haut de gamme.

Ils se soucient moins du prix et se concentrent davantage sur l’excellence du service et de la nourriture. Faites appel à ce groupe avec un environnement élégant et une ambiance sophistiquée.

  • Les personnes âgées.

Le marché des personnes âgées couvre les personnes de 65 ans et plus. En général, la majorité des aînés ont un revenu fixe et n’ont pas souvent les moyens de se payer des restaurants haut de gamme, de sorte qu’ils ont tendance à visiter des restaurants de style familial qui offrent un bon service et des prix raisonnables.

“Les aînés ” plus jeunes ” sont susceptibles d’être plus actifs et d’avoir un revenu disponible plus élevé que les aînés ” plus âgés “, dont la santé peut être en déclin.

Ouvrir un restaurant rapide : Comment démarrer un restaurant

  • Le service rapide

Les restaurants sont classés en trois catégories principales : service rapide, milieu de gamme et haut de gamme. Les restaurants à service rapide sont également connus sous le nom de fast-food.

Ces établissements offrent des menus limités d’articles qui sont préparés rapidement et vendus à un prix relativement bas. En plus des salles à manger très décontractées, ils offrent généralement un service de plats à emporter.

Lorsque les gens pensent aux restaurants fast-food, ils pensent souvent aux hamburgers et aux frites, mais les établissements de cette catégorie servent aussi du poulet, des hot-dogs, des sandwiches, de la pizza, des fruits de mer, de la cuisine ethniques, exotique, bio …

  • Choisir un concept alimentaire

Les clients des restaurants rapide veulent être ravis de leur expérience culinaire, un service rapide et de qualité. Voici quelques-uns des concepts de restaurants les plus populaires :

Fruits de mer et poissons.

Les restaurants de fruits de mer à service rapide offrent généralement une gamme limitée de choix, souvent limitée aux fruits de mer frits. Mais dorénavant des concepts se developpent autour du fruit de mer et du poisson en général. Je pense notamment à Mersea qui a un concept très intéressant.

Lorsque vous achetez des fruits de mer, assurez-vous que les produits soient frais et qu’ils répondent à vos normes de qualité. Si vous n’êtes pas satisfait de ce qu’un distributeur offre, vous pouvez être sûr que vos clients ne le seront pas non plus.

Restaurants de style familial.

Comme leur nom l’indique, ces établissements s’adressent aux familles. Puisqu’ils facturent des prix raisonnables, ils attirent aussi les personnes âgées. Ils offrent un service rapide qui se situe quelque part entre les restaurants à service rapide et les restaurants à service complet. Leurs menus offrent une variété de sélections pour répondre aux intérêts d’un large éventail de clients, des enfants aux personnes âgées.

Les prix des restaurants familiaux peuvent être plus élevés que ceux des restaurants fast-food, mais ces établissements offrent un service aux tables pour compenser. Le décor des restaurants de style familial est généralement confortable. Des sièges d’appoint et des chaises hautes pour enfants sont facilement accessibles.

Restaurants décontractés.

Ces établissements attirent une cible large, allant des membres de la génération Y à la génération X, des baby-boomers avec leur famille aux aînés, et ils offrent une variété d’aliments, des hors-d’œuvre et des salades aux plats principaux. Tout en offrant un concept de restauration rapide.

Restaurants ethniques.

Les restaurants ethniques sont des restaurants à service rapide avec une sélection limitée. Leurs menus comprennent généralement des versions “fusion”, ainsi que des aliments plus authentiques.

Les trois types de restaurants ethniques les plus populaires sont les restaurants italiens, chinois, thai, japonais et indiens. On observe tout de même une tendance de plus en plus forte pour la cuisine africaine, corréenne, mexicaine.

Une plus grande variété de restaurants ethniques peut prospérer dans des régions où la population est culturellement diversifiée, comme les grandes villes urbaines.

Pizzeria.

Deux choix principaux s’offrent à vous lorsque vous entrez dans une pizzeria. L’un est un restaurant à emporter dans une installation modeste avec un menu spécialisé mis en valeur par la pizza et la bière, un nombre limité de places assises et une atmosphère libre-service.

L’autre est un restaurant de pizzas à service complet avec un menu qui propose non seulement une variété de pizzas, de bière et de vin, mais aussi des plats italiens comme des spaghettis, des raviolis et des lasagnes, des plats d’accompagnement comme des salades (ou même un bar à salades), et quelques desserts.

La base d’une pizzeria est, bien sûr, la pizza. Si vous ne savez pas comment faire une bonne pizza, engagez un bon cuisinier qui sait faire une bonne pizza. Investissez dans des ingrédients et des méthodes de préparation de première qualité, et préparez chaque pizza comme si vous alliez la manger vous-même. Faites cela, et vos clients reviendront sans cesse pour en redemander plus.

Sandwicherie / Snack.

Les sandwicheries connaissent un réel succès car elles bénéficient de marges bénéficiaires élevées. Les sandwicheries et les épiceries fines peuvent également changer leurs menus rapidement et facilement pour s’adapter aux goûts du moment.

Par exemple, avec l’intérêt croissant pour la santé et la nutrition, les sandwicheries et les épiceries fines ont commencé à offrir davantage d’ingrédients sains et faibles en gras dans leurs sandwichs, salades et autres articles.

En outre, de nombreux sandwicheries et épiceries fines ont pu ajouter la livraison pour convenir aux travailleurs mangeant devant leur ordinateur.

Les sandwicheries et les épiceries fines se différencient par les aliments qu’elles servent. La plupart des sandwicheries ne servent que des sandwiches, éventuellement avec des plats d’accompagnement ou des desserts. Une épicerie fine propose généralement un menu plus complet, comprenant des sandwiches, des viandes préparées, du poisson, des fromages, des salades, des condiments et diverses entrées chaudes.

Coffee shop.

Avec plus de 400 milliards de tasses consommées chaque année, le café est la boisson la plus populaire au monde. Mais au-delà de la boisson elle-même, les gens fréquentent les cafés et les bars à espresso pour diverses raisons : pour rencontrer des amis, pour un déjeuner rapide et une boisson pour agrémenter l’après-midi, ou simplement pour commencer chaque matin avec une bonne tasse de café.

La plupart des cafés à succès ont un trafic piétonnier important et des ventes à grand volume. La majorité d’entre eux desserviront jusqu’à 500 clients par jour malgré un espace au sol limité et une capacité d’accueil modeste. Les marges bénéficiaires pour le café et les boissons espresso sont extrêmement élevées – après tout, il s’agit d’un produit qui contient plus de 95 % d’eau.

En même temps, le montant moyen de votre billet est d’environ 3 €, de sorte que vous avez besoin de volume pour atteindre et maintenir la rentabilité. En plus du café torréfié de spécialité, la plupart des cafés ont aussi des boissons à base d’espresso (cappuccinos, lattes, etc.), des thés assortis, de l’eau embouteillée et des jus de fruits.

Boulangerie.

Aujourd’hui, les boulangeries offrent des gâteaux, des scones, des bagels et des boissons au café, et parfois même des menus complets, y compris des sandwiches, des entrées chaudes, de la bière et du vin.

Les consommateurs adorent les produits de boulangerie frais, mais le marché est extrêmement compétitif. Au fur et à mesure que vous développez votre concept de boulangerie, vous devrez trouver un moyen de vous différencier des autres boulangeries de la ville.

Ouvrir un restaurant rapide : Trouver votre niche

Avant de pouvoir commencer une planification d’entreprise sérieuse, vous devez d’abord décider dans quel segment spécifique de l’industrie de la restauration vous voulez entrer.

Bien qu’il existe de nombreux points communs entre les divers concepts, il existe également de nombreuses différences. Votre propre personnalité et vos préférences dicteront si vous choisissez d’ouvrir une concept corréen, une sandwicherie ou un concept italien.

Ensuite, une fois que vous avez décidé quelle concept vous convient le mieux, vous devez déterminer le créneau que vous occuperez sur le marché.

Par exemple, êtes-vous un lève-tôt ou préférez-vous rester debout tard et dormir tard ? Votre niche peut être une boulangerie ou une sandwicherie.

Aimez-vous le contact avec le client ou êtes-vous plus heureux dans la cuisine ? Si vous êtes une personne sociable, choisissez un concept qui vous donne de nombreuses occasions de communiquer avec vos clients.

Si vous n’êtes pas particulièrement comme ça, vous pencherez probablement davantage vers un concept différent, peut-être un comptoir ou un bar à salade où vous pourrez traiter davantage de questions opérationnelles que de personnes.

D’autres types de questions à se poser comprennent : Avez-vous une passion pour une cuisine en particulier ? Aimez-vous la routine ou préférez-vous quelque chose de différent chaque jour ? Êtes-vous prêt à assumer les responsabilités et les obligations supplémentaires qui accompagnent le fait de servir des boissons alcoolisées ?

Pendant que vous faites cette auto-analyse, pensez à votre journée idéale. Si vous pouviez faire exactement ce que vous vouliez faire, qu’est-ce que ce serait ?

Une fois que vous avez choisi le meilleur créneau pour vous en tant qu’individu, il est temps de déterminer si vous pouvez développer un créneau dans le marché pour votre concept.

Ouvrir un restaurant rapide : Comment travailler dans votre restaurant

Traiter gracieusement les clients et jouer le rôle d’hôte élégant ne sont qu’une partie des nombreuses tâches d’un restaurateur.

Les restaurateurs passent la plupart de leur temps à élaborer des menus, à commander des stocks, à gérer le personnel, à créer et à mettre en œuvre des campagnes de marketing, à s’assurer que leurs activités sont conformes à une myriade de règlements locaux, à remplir une vaste gamme de documents administratifs et à accomplir d’autres tâches administratives.

Certes, les possibilités financières sont là, tout comme les aspects fun de l’entreprise, mais le démarrage, l’exploitation et la croissance d’un restaurant est aussi un travail ardu.

Quel que soit le type de restaurant que vous avez l’intention de démarrer, la meilleure façon d’apprendre les ficelles est de travailler pourun restaurant similaire pendant un certain temps avant de se lancer seul. Cela vous donnera un aperçu significatif des réalités et de la logistique de l’entreprise.

Les restaurateurs qui réussissent s’accordent à dire que la meilleure préparation pour devenir propriétaire d’un restaurant est de travailler d’abord chez quelqu’un d’autre.

Pensez que c’est comme si vous étiez payé pour être formé. Certes, vous devriez lire des livres et suivre des cours, (je vous recommande de faire appel à notre formation qui vous apportera énormément d’aide ICI )mais vous devriez aussi prévoir de travailler dans un restaurant pendant au moins quelques mois / années.

Idéalement, vous devriez travailler dans un restaurant semblable à celui que vous voulez ouvrir. Il se peut que vous n’aimiez pas l’entreprise. Il se peut aussi que vous vous trouviez plus apte à un type d’opération différent de ce que vous pensiez au départ.

Ouvrir un restaurant rapide : Rédiger un business plan

Forts d’une expérience pratique, vous êtes prêts à élaborer votre BP, l’élément le plus important de votre restaurant. Cartographier le tout sur papier avant d’acheter la première cuillère ou de casser le premier œuf.

Lorsque vous rédigez un BP, vous devriez inclure : une définition claire de votre concept ; une description de votre marché ; votre menu et vos prix ; des renseignements financiers détaillés, y compris des données sur votre capital (montant et apport) et vos prévisions de revenus et de dépenses à long terme ; un plan de marketing ; des programmes d’embauche, de formation et de fidélisation des employés ; et des plans détaillés qui décrivent comment vous allez faire face aux défis auxquels les restaurateurs font face chaque jour. Inclure un plan de sortie dans votre stratégie est également une bonne idée.

Et si on parlait du Financement de votre entreprise que vous obtiendrez grâce au BP ? Le montant dont vous avez besoin pour démarrer dépend du type d’entreprise, de l’installation, de l’équipement dont vous avez besoin, de l’achat de matériel neuf ou d’occasion, de vos stocks, du marketing et du capital d’exploitation nécessaire (le montant des liquidités dont vous avez besoin jusqu’à ce que votre entreprise commence à générer des liquidités).

Peu importe le montant dont vous avez besoin, vous aurez certainement besoin d’apport pour démarrer votre restaurant.

Voici quelques suggestions pour obtenir des financements :

Vos propres ressources.

Faites un inventaire complet de vos actifs. Les gens ont généralement plus d’actifs qu’ils ne le réalisent, y compris des comptes d’épargne, des comptes de retraite, des capitaux propres dans l’immobilier, des véhicules, des collections et d’autres investissements.

Vous pouvez choisir de vendre des actifs ou de les utiliser comme garantie pour un prêt.

Love money.

La prochaine étape logique après la collecte de vos propres ressources est d’approcher des amis et des parents qui croient en vous et qui veulent vous aider à réussir.

Soyez prudent avec ces arrangements ; peu importe à quel point vous êtes proche de la personne, présentez-vous professionnellement, mettez tout par écrit et assurez-vous que les personnes que vous approchez peuvent se permettre de prendre le risque d’investir dans votre entreprise.

Partenaires.

Cherchez autour de vous quelqu’un qui pourrait vouloir faire équipe avec vous dans votre entreprise. Vous pouvez choisir quelqu’un qui a des ressources financières et qui veut travailler aux côtés de vous dans l’entreprise. Vous pouvez aussi trouver quelqu’un qui a de l’argent à investir, mais qui n’a aucun intérêt à faire le travail.

Assurez-vous de créer une entente de partenariat écrite qui définit clairement vos responsabilités et obligations respectives. Et choisissez vos partenaires avec soin, surtout lorsqu’il s’agit des membres de la famille.

Les aides gouvernementales.

Profitez de l’abondance des aides du gouvernement pour soutenir les petites entreprises. Les femmes, les minorités et les chomeurs devraient consulter ces aides pour les aider à se lancer en affaires.

Ouvrir un restaurant rapide : Choix d’un emplacement

Selon le montant que vous avez à investir dans votre concept et le type d’entreprise que vous choisissez, vous pouvez dépenser entre 70 000 € et 250 000€ pour une installation.

Il ne faut pas prendre la chose à la légére. Voici quelques facteurs à prendre en considération au moment de choisir un emplacement :

Volume des ventes anticipé.

Comment l’emplacement contribuera-t-il à votre volume de ventes ?

Accessibilité pour les clients potentiels.

Considérez à quel point il sera facile pour les clients de venir consommer. Si vous comptez sur une forte circulation piétonnière, songez à savoir si les commerces à proximité généreront de la circulation piétonnière pour vous.

Le montant du loyer.

Si vous avez fait une projection des ventes et des bénéfices pour votre première année d’exploitation, vous saurez approximativement combien de revenus vous pouvez vous attendre à générer, et vous pourrez utiliser cette information pour décider quel sera le montant idéal.

Densité du trafic.

En examinant attentivement le trafic , vous pouvez déterminer le potentiel que représente le local. Deux facteurs sont particulièrement importants dans cette analyse : le trafic total pendant les heures d’ouverture et le pourcentage de de personnes rentrant dans le local.

Parking pour les clients.

Le site doit offrir un stationnement pratique et adéquat ainsi qu’un accès facile pour les clients.

Proximité d’autres restaurants.

Les restaurants voisins peuvent influencer votre activité, et leur présence peut fonctionner pour vous ou contre vous.

Origines du local.

Découvrez l’historique récent de chaque local à l’étude avant de faire une sélection finale. Qui étaient les anciens locataires et pourquoi ne sont-ils plus là ?

Conditions du bail.

Assurez-vous de bien comprendre tous les détails du bail, car il est possible qu’un excellent local ait des conditions spécifiques et qui pourraiet vous empêcher d’ouvrir votre restaurant.

Développement futur.

Un tram prévu juste devant le local ? des bâtiments à proximité vont être construits ? Vérifiez ces éléments en amont car cela peut impacter votre affaire.

Agencement.

L’agencement et le design sont des facteurs majeurs dans le succès de votre restaurant. Vous devrez tenir compte de la taille et de l’aménagement de la salle à manger, de la cuisine, de l’espace de rangement et du bureau.

En général, les restaurants allouent 45 à 65 pour cent de leur espace à la salle à manger, environ 35 pour cent à la cuisine et à l’aire de préparation, et le reste à l’espace de bureau.

Salle à manger.

C’est là que vous ferez la majeure partie de votre recette. Visitez les restaurants de votre région et analysez le décor. Observez les clients ; réagissent-ils positivement au décor ? Est-il confortable ou les gens se déplacent dans leur siège tout au long de leurs repas ? Notez ce qui fonctionne bien et ce qui ne fonctionne pas.

Une grande partie de la conception de votre salle à manger dépendra de votre concept. Sachez que 40 à 50 pour cent de tous les clients assis arrivent par paires ; 30 pour cent viennent seuls ou en groupes de trois ; et 20 pour cent viennent en groupes de quatre ou plus.

Pour accommoder les différents groupes de clients, utilisez des tables pour deux qui peuvent être rattachés ensemble dans les endroits où il y a suffisamment d’espace au sol. Cela vous donne la flexibilité nécessaire pour accommoder les petits et les grands groupes.

Zone de production.

Trop souvent, la zone de production d’un restaurant est mal conçue, ce qui a pour résultat une cuisine mal organisée et un service de qualité inférieure. Gardez votre menu à l’esprit lorsque vous déterminez chaque élément de la zone de production.

Vous aurez besoin d’espace pour la réception, la préparation des aliments, la cuisson, la vaisselle et un espace pour un petit bureau où vous pouvez effectuer des tâches de gestion quotidienne.

Aménagez votre zone de production alimentaire de manière à ce que tout soit à quelques pas du cuisinier. Votre conception devrait également permettre à deux ou plusieurs cuisiniers de pouvoir travailler côte à côte pendant les rush.

Ouvrir un restaurant rapide : Création d’un menu

Lorsque vous élaborez un plan pour votre restaurant, soyez au courant des tendances en termes de contenu et de conception des menus : Ces facteurs pourraient – et, en fait, devraient – influencer le type de restaurant que vous ouvrez.

Les tendances actuelles sont les produits végétariens, les tortillas, les produits cultivés localement, les produits biologiques, les plats fusion (qui combinent deux ou plusieurs cuisines ethniques dans un plat) et les bières locales ou microbrassées. Ces tendances gagnent en popularité.

Vous constaterez également une forte demande de bagels, d’espresso et de cafés de spécialité, ainsi que de “vrais repas”, qui sont typiquement une entrée avec un accompagnement. Les consommateurs consomment également plus de poulet, de fruits de mer et de boeuf qu’au cours des dernières années.

En même temps, les gens s’attendent à voir des alternatives sans viande sur le menu. Les consommateurs exigent aussi des ” aliments de réconfort “, c’est-à-dire des plats qui les ramènent à leur enfance, lorsque les mères cuisinaient à partir de rien, et que la viande et les pommes de terre étaient au centre de chaque assiette.

Bref, les clients vous l’aurait compris, veulent manger de tout, tant qu’on leur offre une experience culinaire, un service ultra rapide et une offre de prix acceptable tout en étant dans un décor originale et confortable. Ce qui devient de plus en plus compliqué.

En même temps, assurez-vous de garder les enfants à l’esprit lorsque vous planifiez vos sélections. Si les familles sont un élément clé de votre marché cible, vous voudrez une gamme de quatre ou cinq articles en plus petites portions que les jeunes apprécieront.

Si vous servez des collations et des entrées, notez que les enfants choisissent plus souvent des collations plus saines qu’il y a quelques années, grâce à des parents inquiets. Par exemple, bien que les collations sucrées et salées demeurent populaires, le yogourt est l’aliment de collation qui croît le plus rapidement selon la fréquence de consommation chez les enfants de 2 à 17 ans..

Bien que la variété des menus se soit developpée au fil des années, les menus eux-mêmes sont de plus en plus courts. Les consommateurs ne veulent plus perdre de temps à lire un long menu. Vous devez donc faire court, mais compréhensible rapidement ! En un coup d’oeil vos clients doivent comprendre et savoir ce qu’ils veulent immédiatement.

Gardez votre nombre d’articles à vérifier et les descriptions de menu simples et directes, offrant aux clients une variété de choix dans un format concis. Votre menu devrait également indiquer quels plats peuvent être préparés pour répondre à des exigences diététiques particulières. Les articles à faible teneur en matières grasses, en sodium et en cholestérol devraient également être marqués comme tels.

Ouvrir un restaurant rapide : Règlement sur la sécurité

Bien que nous ne pensions pas que les services alimentaires soient aussi fortement réglementés que les services médicaux ou les services publics, la réalité est que de nombreux aspects de votre exploitation sont strictement réglementés et soumis à une inspection.

Si vous ne respectez pas les règlements, vous pourriez être assujetti à des amendes ou être fermé par les autorités. Et si les violations concernent des aliments contaminés, vous pourriez être responsable des maladies et même de la mort de vos clients.

Des questions telles que l’assainissement et la sécurité incendie sont cruciales. Vous devez fournir un environnement sûr dans lequel vos employés peuvent travailler et vos invités peuvent manger sereinement et en toute sécurité.

Ouvrir un restaurant rapide : Embauche d’employés

L’un des plus grands défis auxquels sont confrontées les entreprises de toutes les industries est le manque de main-d’œuvre qualifiée.

Comme l’industrie de la restauration en général continue de croître et de prospérer, la demande de travailleurs augmente également. Trouver des travailleurs qualifiés et l’augmentation des coûts de main-d’œuvre sont deux préoccupations majeures pour les propriétaires de restaurants.

La première étape de l’élaboration d’un programme RH complet consiste à décider exactement ce que vous voulez que quelqu’un fasse. La description de poste n’a pas besoin d’être aussi formelle qu’on pourrait s’y attendre d’une grande entreprise, mais elle doit décrire clairement les fonctions et les responsabilités du poste.

Il devrait également énumérer toutes les compétences spéciales ou autres titres de compétence requis.

Ensuite, vous devez établir une échelle salariale. Vous devriez faire des recherches pour savoir quels sont les taux de rémunération dans votre région. Vous devrrez établir un taux minimum et maximum pour chaque poste. Vous paierez plus, même au début, pour des travailleurs mieux qualifiés et plus expérimentés.

Chaque employé éventuel devrait remplir une demande, même s’il s’agit d’une personne que vous connaissez déjà, et même si cette personne a soumis un curriculum vitae détaillé.

Voici quelques conseils pour vous aider à trouver et à garder des gens formidables :

Prenez le temps de bien présélectionner les candidats. Assurez-vous qu’ils comprennent ce que vous attendez d’eux. Faites une vérification des antécédents. Si vous ne pouvez pas le faire vous-même, passez un contrat avec un consultant en RH pour qu’il le fasse pour vous au besoin.

Créez des descriptions de poste détaillées. Ne laissez pas vos employés deviner leurs responsabilités.

Comprendre les lois de travail. Vérifiez auprès du ministère du Travail de votre État pour vous assurer que vous respectez les règlements sur des questions telles que le salaire minimum et autre régulations.

Offrir une formation initiale et continue. Même les travailleurs expérimentés ont besoin de savoir comment les choses se font dans votre restaurant. Des employés bien formés sont plus heureux, plus confiants et plus efficaces. De plus, la formation continue fidélise et réduit le roulement du personnel.

Il y a plusieurs catégories de personnel dans le secteur de la restauration : les gérants, les cuisiniers, les serveurs, les plongeurs, les hôtes et les barmen. Lorsque votre restaurant est encore nouveau, les fonctions de certains employés peuvent passer d’une catégorie à une autre. Par exemple, votre manager peut être également hôte.

Assurez-vous d’embaucher des gens qui sont prêts à faire preuve de souplesse dans l’exercice de leurs fonctions. Vos coûts salariaux, y compris votre propre salaire et celui de vos gestionnaires, devraient représenter environ 24 à 35 % de votre chiffre d’affaires brut total.

Manager.

L’employé le plus important dans la plupart des restaurants est le gérant. Votre meilleur candidat aura déjà géré un restaurant ou des restaurants dans votre région et connaîtra les sources d’achat, les fournisseurs et les méthodes d’achat locaux.

Vous voudrez également un gestionnaire ayant des compétences en leadership et la capacité de superviser le personnel tout en reflétant le style et le caractère de votre restaurant.

Pour obtenir la qualité de gestionnaire que vous voulez, vous devrez bien le rémunerer. Selon l’endroit où vous vous trouvez, attendez-vous à payer entre 35 000 € et 55 000 € par année, plus un pourcentage des ventes.  Si vous ne pouvez pas offrir un salaire élevé, établissez une entente sur le partage des profits – c’est une excellente façon d’embaucher de bonnes personnes et de les motiver à construire un restaurant prospère. Embauchez votre gérant au moins un mois avant l’ouverture pour qu’il ou elle puisse vous aider à mettre sur pied votre restaurant.

Chefs et cuisiniers.

Quand vous commencerez, vous aurez probablement besoin de un-deux cuisiniers à temps plein ou à temps partiel.

Serveurs.

Vos serveurs auront le plus d’interaction avec les clients, ils doivent donner une bonne impression favorable et supporter le travail sous pression, répondant aux demandes des clients à plusieurs tables tout en maintenant un comportement agréable. Planifiez vos employés en conséquence. La ruée vers le déjeuner, par exemple, commence vers 11 h 30 et se poursuit jusqu’à 13 h 30 ou 14 h.

Les restaurants sont souvent de nouveau calmes jusqu’à ce que la foule arrive vers 17 h 30 à 18 heures. Pour votre ouverture, embauchez que des serveurs expérimentés afin de ne pas avoir à fournir une formation approfondie.

Cependant, au fur et à mesure que vous vous établissez, vous devriez élaborer des systèmes de formation pour aider les nouveaux employés inexpérimentés et les serveurs chevronnés à comprendre votre philosophie et l’image que vous voulez projeter.

Ouvrir un restaurant rapide : Marketing et promotions

Chaque entreprise a besoin d’un plan de marketing, et votre restaurant ne fait pas exception. Mais même si vous envisagez différents leviers  marketing, gardez cela à l’esprit :  Le bouche-à-oreille demeure la meilleure publicité. Plus de quatre consommateurs sur cinq sont susceptibles de choisir un restaurant rapide qu’ils n’ont jamais fréquenté auparavant sur recommandation d’un membre de la famille ou d’un ami.

Alors, developpez une expérience gastronomique absolument éblouissante dont les clients voudront parler et répéter.

Demandez à chaque nouveau client comment il a découvert votre identité et prenez note de cette information afin de savoir si vos divers efforts de marketing fonctionnent bien. Vous pouvez alors décider d’augmenter certains leviers et d’éliminer ceux qui ne fonctionnent pas.

Une question clé pour les restaurateurs est la suivante : Est-ce que votre matériel de marketing – menus, enseignes, publicités et autres articles – envoie un message précis sur qui vous êtes et ce que vous faites ?

La première étape de la création d’un package marketing complet est de connaître votre marché, et il ne suffit pas de recueillir des informations démographiques une seule fois. Les marchés changent et les restaurants qui ne modifient pas leurs stratégies marketing en fonction de l’évolution de la population ratent de nombreuses occasions.

Ensuite, prenez du recul et examinez chaque élément de votre installation. Tout, du stationnement à la décoration intérieure en passant par les articles imprimés, contribue à votre message de marketing – et chacun devrait refléter fidèlement votre marque et identité visuelle.

Une façon simple et peu coûteuse de promouvoir votre restaurant est de donner des “cadeaux”, comme un souper pour deux, du café et des bagels pour 10, ou une pizza gratuite.

Appelez les stations de radio locales qui atteignent les données démographiques de votre marché cible et demandez à parler à leur responsable des promotions. Offrir de fournir des “cadeaux” ou des coupons à utiliser comme prix pour des concours et des promotions à l’antenne.

Le nom et l’emplacement de votre entreprise seront annoncés plusieurs fois à l’antenne pendant le concours, ce qui vous permettra de bénéficier d’une exposition gratuite et il est toujours possible que le gagnant devienne un client payant.

Assurez-vous que chaque coupon identifie clairement le nom de votre entreprise, l’emplacement, les heures d’ouverture et les prix.

Voilà, vous savez comment ouvrir un rstaurant rapide ! Mais attention, cela ne suffit pas. Une formation plus longue et plus détaillée sera évidemment un bon tremplin pour vous donner un premier aperçu de ce qu’est le métier de restaurateur.

N’oubliez pas, notre formation destinée à toute personne voulant ouvrir un restaurant et se lancer dans cette grande aventure est disponible en cliquant ci-dessous sur l’image.

A bientôt et bon courage 🙂

Byconcept

View all posts

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu veux changer de vie et te reconvertir?

Inscris-toi pour en savoir plus ;) 

Merci, à bientôt :)