Le Pitch du concept

∗∗∗∗

Vous voulez savoir comment monter un concept de fast good, la nouvelle tendance? Duck me, c’est un concept de fast good specialisé dans le canard. Ils proposent notamment des burgers au canard. Découvrez l’interview d’Arthur, le fondateur.


La création et la mise en place du projet

Tout débute en 2013 lorsque le fondateur Arthur Arlet quitte la société KFC pour rejoindre sa terre natale avec en tête une idée originale de fast good de canard. 

La marque Duck Me est créée et déposée en février 2014, les recettes originales testées avec l’aide du Papa traiteur, les produits et fournisseurs sélectionnés, l’image et l’esprit de la marque sont définies avec beaucoup de copains… ! 

Le premier restaurant ouvre en juin 2014 dans le centre-ville de Toulouse. Arthur souhaitant dupliquer rapidement son concept, définie un cahier des charges pour l’enseigne, et une seconde ouverture en septembre 2015 à lieu en bordure de la ville rose, au centre commercial de Labège. 

Le même mois, il développe son offre « Duck Me Events ».  Ainsi, La version mobile de l’offre Duck Me s’installe au Stade Ernest-Wallon lors des matchs de rugbys à domicile de l’équipe du Stade Toulousain. Enfin en juin 2016, l’enseigne ouvre son 3e restaurant à deux pas du Capitole dans un local beaucoup plus spacieux comptant plus de 150 m2 et 70 places assises avec comme objectif de s’inscrire comme un acteur incontournable de la vie locale.


Le Financement

Le premier restaurant a été financé grâce à l’entrée au capital d’un Business Angel qui a cru au concept fast good et a décidé d’investir des fonds pour financer le droit au bail du point de vente « pilote ». 

Le reste du financement est venu des banques pour la plus grosse partie ainsi qu’un prêt d’honneur de 30K venant du réseau entreprendre Midi-PyrénéesDans un second temps, la croissance (marketing, R&D) et notamment l’ouverture du second restaurant ont été financé en partie par les fonds propres de la famille ARLET et un nouvel emprunt bancaire.

Le troisième restaurant quant à lui a été financé par la rentrée au capital d’un nouvel actionnaire au niveau de la société d’exploitation (pas de nouveaux actionnaires au niveau de la holding) ainsi qu’un nouveau prêt bancaire.


Les Difficultés rencontrées

Les plus grosses difficultés ont été bien sûr le financement du projet. Trouver un investisseur prêt à financer un projet à l’étape d’amorçage est très compliqué. Ensuite, réussir à convaincre les banques de bien vouloir accorder un prêt à une jeune entreprise sur un secteur d’activité, la restauration, est extrêmement difficile de nos jours.

Toutes les autres difficultés sont surtout liées au manque d’expérience notamment dans le montage juridique des structures, la recherche de nouveaux locaux et la négociation de baux commerciaux.

Enfin, les ressources en cashflow pour permettre de construire la marque en terme de marketing et communication reste une difficulté constante pour une jeune entreprise qui ne dispose pas de la force financière d’un groupe déjà installé sur le marché.

 


La Stratégie Marketing

La clientèle actuelle : Les profils sont extrêmement variés, la clientèle est plutôt hétérogène mais reste principalement composées de familles, de professionnels actifs et d’étudiants, entre 20 et 35 ans.

Le Positionnement : Nous sommes les leaders sur le marché du fast good de canard, car nous sommes le premier concept de ce type en France. L’élément principal qui nous différencie de la concurrence c’est l’offre originale que nous proposons qui est à 100% à base de canard. De plus nous travaillons avec des producteurs locaux, en faisant venir nos produits de toute la région.

 


Les Résultats et le futur du projet

Aujourd’hui nous sommes relativement satisfaits des résultats en terme de fréquentation des restaurants. Nous avions fait un très bon démarrage sur l’ouverture du premier restaurant grâce à une bonne communication sur le concept et en bénéficiant d’un effet de « nouveauté » important. La rentabilité du concept reste bien sûr encore fragile et mérite d’être améliorer. L’autre très bon point positif reste l’adhésion au concept et la sympathie que nous avons réussi à créer autour de notre marque. Nous avons aujourd’hui une vraie communauté de fidèle et de clients réguliers. De plus, l’engouement autour de la marque ainsi que la reconnaissance de notre concept dans le monde de la restauration nous encourage à nous développer à l’échelle nationale et internationale.

Pour les Next steps, nous souhaitons nous développer au niveau national en implantant un de nos restaurants soit dans la capitale soit en région Aquitaine à Bordeaux, pour commencer. Sur le long terme nous souhaiterions nous développer au niveau international pour faire connaître notre concept avant toutes copies pour en garder l’exclusivité.

Nous avons aussi l’objectif de développer notre offre de franchise lorsque nous aurons bien établie les éléments nécessaires et l’ensemble des besoins pour cela. Il nous faut aujourd’hui nous concentrer sur nos 3 restaurants avant tout. Mais cela fait partie des finalités que nous nous sommes données.

On remercie Arthur Arlet pour son témoignage et son aide à la construction de cet article 🙂

www.duckme.fr

Duck Me