Le Pitch du concept

∗∗∗∗

Vous voulez savoir comment monter un concept de food-truck ? Un food-truck à destination des fans de viande. La brigade propose des barquettes de viande accompagnée de frites. Découvrez l’interview d’Edouard, le fondateur 


La création et la mise en place du projet

Je suis Edouard Katz et j’ai fondé avec un ami le food truck « La Brigade » spécialisé dans la viande. Je suis sorti de l’école de commerce de Rouen, j’ai ensuite travaillé dans de grandes entreprises en marketing. J’ai eu ensuite envie de faire une transition en devenant joueur de Poker. Au bout d’un certain moment, je me suis lassé de cette vie et j’ai voulu entreprendre un projet dont j’ai toujours eu l’envie.

Il y a 4 ans, l’idée du food truck « La Brigade » m’est venue suite au visionnage d’un reportage qui valorisait ce business. Sans attendre, j’en parle à un ami. Celui-ci est emballé et c’est comme cela qu’on se lance dans l’aventure de monter un projet « food-truck ».

L’idée du food truck était trouvée mais il restait à savoir quel produit cuisiner ? Vient naturellement la viande, car nous sommes deux grands fans.

A partir de ce moment-là, j’ai commencé mes recherches, analysé le marché, fait des études. J’étais persuadé que le burger n’était pas le produit sur lequel il fallait miser. L’objectif était avant tout de se différencier et d’être disruptive par rapport à ce qu’il se faisait sur le marché. A l’époque, Le Camion qui fume était le food-truck « tendance ». Nous nous sommes très vite rendu compte que notre offre était inexistante et que nous allions donc offrir une nouvelle façon de consommer.

On a donc pris notre temps pour monter ce projet, il aura fallu un an pour ces différentes étapes :

  • Idée et concept trouvé
  • Montage du Business plan ; étude du marché
  • Prospection et interrogation des différents restaurateurs / food truck pour appréhender au mieux le marché et ses spécificités. Nous ne connaissions rien de la restauration et encore moins des food trucks. Il aura fallu tout réapprendre et comprendre ce marché.
  • Nous avons embauché un cuistot car nous ne savions pas faire la cuisine.
  • Achat du food truck
  • Prospection des emplacements

la brigade - fondateurs

la brigade - food truck


Le financement de la Brigade

Avec énormément de chance et nos métiers précédents respectifs (joueurs de poker pro) nous avons pu financer non seulement le projet avec des capitaux propres mais aussi assurer notre trésorerie pendant 6 mois.

C’est la condition sine qua non pour pouvoir mettre en place ce projet car le budget est vraiment conséquent. Le financement via prêt bancaire aurait été beaucoup trop difficile car les banques ne comprennent pas aujourd’hui ce marché et le catalogue trop vite comme « pas rentable ». 

Les finances que nous avons dû prendre en charge sont : l’achat d’un food truck, le cuisinier, la location d’un laboratoire où se prépare la viande et les sauces (effectivement la cuisine du food truck permet de réchauffer la viande mais pas de la préparer), les dépenses diverses.

la brigade - barquettes de viandes


L’emplacement et l’approvisionnement

 

L’emplacement :

Nous avons dû prospecter de partout pour pouvoir enfin trouver un emplacement où poser notre food truck. Par chance, le MK2 a accepté de nous accueillir. Cet emplacement est très cher mais donne une très belle visibilité et donc une belle notoriété. C’est à partir de ce lieu que nous avons commencé à nous faire connaitre.

L’approvisionnement :

L’approvisionnement de nos produits est issu de produits locaux mais pas en majorité. Nous avons un boucher local chez qui nous nous approvisionnons en viande, ensuite celle-ci est transférée au labo pour être préparée.

la brigade - plat boeuf


La stratégie Marketing

 

Notre positionnement est clairement orienté vers le premium. Notre offre est à 11€ mais cela reste tout de même beaucoup moins cher qu’un plat chez un bistro qui coûterait 18€. La qualité de nos produits est aujourd’hui reconnue et supérieure à ce qui est présent sur le marché. Notre communication : Nous n’avons fonctionné que par les réseaux sociaux. Nous avons eu de la chance de gagner en notoriété tout naturellement sans faire appel à une agence.

la brigade - viande cuite sur place


L’équipe

Notre équipe est constituée de plus de 15 collaborateurs. L’équipe est une vraie famille constituée de potes, de famille, de potes de potes. Ce qui est important dans les profils recherchés c’est le gout pour la cuisine mais aussi l’envie de faire partie d’une vraie famille.


Résultat et Next step

Les résultats sont très satisfaisants avec deux camions en notre possession et une future ouverture de restaurant.

D’un point de vue financier, le seuil de rentabilité a été très vite atteint au bout d’un an et demi seulement. D’un point de vue médiatique, nous pensons avoir réussi ce qui nous a permis d’asseoir une certaine notoriété.

L’objectif d’ici janvier est l’ouverture d’un restaurant avec la même gamme de prix et une offre plus élaborée et diversifiée (des accompagnements plus diverses, des sauces, des desserts…). Au final, notre objectif principal pour être honnête était d’ouvrir un restaurant. En somme, le food truck était un moyen non pas un but. Aujourd’hui nous avons réussi à atteindre cet objectif car l’ouverture arrive à grands pas. Par la suite nous voudrions aussi valoriser notre société en développant à terme une franchise. Notre stratégie à long terme est d’ouvrir plus d’une trentaine de restaurants en France et à l’étranger.

Enfin, nous sommes actuellement en train de prospecter et de rechercher des partenaires bancaires pour nous aider à acheter notre propre labo dont le but est de préparer des plats mijotés et de développer notre gamme des accompagnements.

la brigade - food truck


Conseils

 

La réelle problématique a été la trésorerie. Il faut être solide pendant les 6 premiers mois car le food truck doit se faire connaitre et cela peut prendre du temps. Donc, attendez-vous à ce qu’il n’y ait aucune rentabilité les premiers mois. La vraie difficulté pour un food truck est la durée. Comment peut-on perdurer sur ce marché ? Il faut se renouveler et diversifier sa gamme de produits ainsi que son offre. Nous avons aujourd’hui fidélisé notre clientèle mais il faut pouvoir lui apporter une diversification afin de ne pas lasser la clientèle.

Si je devais donner un conseil, il y a réellement deux conditions pour réussir avec un food truck : La solidité financière et la différenciation. Le projet de monter un food truck est trop lourd en termes d’investissement car il ne suffit pas d’acheter un food truck. Enfin, le produit et l’offre est extrêmement important, il faut avant tout se différencier pour accrocher la clientèle et la fidéliser.

Enfin, il faut considérer que ce n’est pas un métier facile. Gérer un restaurant est plus facile qu’un food truck. Gérer les emplacements, l’équipe, le labo, la très faible activité, la communication, les habitudes alimentaires (les français ne sont pas habitués à manger debout) constituent les vrais freins à la prospérité d’un food truck.

la brigade - plat poulet


Résumé

 

Concept :

  • Idée : Créer un food-truck pour mesurer l’appetence du concept. 
  • Financement : Fonds propres.
  • Communication : Ils communiquent via les réseaux sociaux, bouche à oreille. 
  • Difficultés rencontrées : La trésorerie, la faible activité du début
  • Site web : http://www.la-brigade.fr/

 Merci à Edouard pour cet article et cet échange très enrichissant 🙂 

La Brigade